Comment définir sa stratégie digitale ?

strategie-digitale

Lorsqu’une entreprise décide de mettre en place une stratégie digitale, il s’agit d’une décision majeure. En effet, assurer sa présence sur le web peut représenter un facteur de réussite et de succès majeur.

C’est pourquoi une stratégie webmarketing doit être conçue de façon très précise. Elle doit être adaptée à chaque entreprise et prendre en compte ses besoins, ses attentes et ses contraintes dans leur globalité. Les objectifs à fixés doivent quant à eux être atteignables et permettre d’avoir un impact réel sur les ventes.

Attention cependant, car penser une stratégie de communication digitale ne se fait pas comme penser une stratégie de marketing traditionnel. En effet, le web a ses propres règles et ses propres spécificités.

Afin de mieux comprendre le processus de création et de réflexion autour de la stratégie digitale, nous vous proposons un article complet.

C’est parti !

Stratégie digitale, définissons les bases

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons que les termes stratégie digitale, stratégie e-marketing et stratégie web marketing représentent tous le même concept.

Ceci étant dit, nous vous proposons de mieux comprendre ce qu’est une stratégie digitale grâce à une courte définition.

Une stratégie digitale est donc une stratégie qui utilise l’ensemble des nouvelles technologies de communication qui use du web. Elle doit s’intégrer dans la stratégie commerciale globale et a pour objectif principal d’assurer le succès d’une entreprise en améliorant son chiffre d’affaire.

Une stratégie de webmarketing peut tout à faire être complémentaire d’une stratégie de marketing classique. En combinant les forces de différents canaux de communication, la stratégie de l’entreprise a en effet deux fois plus de chance d’être performante.

Le point de départ de toute bonne stratégie digitale consiste à :

  • Fixer les objectifs globaux de l’entreprise (chiffre d’affaire, valeur ajoutée des produits de l’entreprise, expérience client, etc.).
  • Fixer les objectifs web de l’entreprise (indicateurs de trafic, réseaux sociaux, site, application mobile, etc.).

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le marketing en général permet de développer les ventes d’une entreprise en utilisant différentes techniques. En parallèle, mettre en place une stratégie digitale permet de transformer l’expérience d’achat des clients en leur ouvrant de nouveaux horizons et leur offrant de nouvelles opportunités via le web.

Quelles sont les étapes qui permettent de mettre en œuvre une stratégie digitale ?

Une stratégie digitale doit être conçue en respectant un certain nombre d’étapes. Chacune d’elles permettra à l’entreprise de mettre en lumière un objectif précis.

Dans tous les cas, le but est de constituer une stratégie pertinente et performante, en cohérence totale avec les caractéristiques de l’entreprise.

Débuter la mise en place d’une stratégie percutante commence par un audit web. Cette étape est essentielle, et il n’est donc pas question d’y déroger. Elle permet en effet de construire une stratégie web sur des bases solides.

Diverses méthodes peuvent être utilisées : l’audit organisationnel, la méthode Smart ou la matrice Swot. Dans tous les cas, l’objectif est le même et permet d’évaluer la présence d’une entreprise sur le web.

Grâce à l’audit stratégique, il est possible d’analyser les points forts et les faiblesses d’une entreprise au niveau de son projet digital.

D’autre part, l’audit permet d’une part de définir les opportunités du marché et d’autre part d’analyser la concurrence.

Le benchmarking est une technique marketing qui consiste à étudier la concurrence afin de pouvoir s’inspirer de leurs atouts et éviter de reproduire leurs erreurs lors de la construction de sa propre stratégie digitale.



La présence concurrentielle doit être étudiée dans les moindres détails. En marketing, cela permet de travailler sur des piliers forts. Les éléments à analyser sont notamment les suivants :

  • Positionnement des concurrents.

  • Type de produits et de services proposés.

  • Présence et utilisation des réseaux sociaux.

  • Positionnement sur des expressions clé.

  • Espaces de communication utilisés.

  • Expérience d’achat proposée aux internautes.

En résumé, votre stratégie de marketing digitale doit vous permettre de vous positionner sur le marché et d’être en adéquation avec les besoins des clients, le tout en apportant une vraie valeur ajoutée par rapport à vos concurrents. En webmarketing, ces objectifs sont menés à bien grâce à l’utilisation de toutes les technologies et innovations liées à internet.

Les données collectées lors d’un benchmarking vous permettront alors de prendre des décisions et de définir des objectifs pertinents pour vos propres campagnes e-marketing.

Mettre en place un marketing de contenu performant.

Une stratégie de marketing digitale doit passer par la création de diverses plateformes en fonction de vos besoins : site web, blog, profils sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, pour chacun de vos segments de clientèle, il est important de mettre en place une stratégie éditoriale numérique claire et propre à chacune de ces plateformes.

Prise en compte des objectifs globaux de l’entreprise.

Nous l’avons déjà évoqué, le e-marketing s’inscrit dans la continuité des objectifs de l’entreprise et de la stratégie commerciale globale.

Intégrer la stratégie de marketing mobile.

Aujourd’hui, le Smartphone et la tablette sont des supports incontournables que la quasi-totalité des prospects utilisent. La visibilité d’une entreprise sur ce type d’appareil est donc essentielle et se doit d’être ultra qualitative pour pouvoir atteindre vos objectifs.

Une stratégie digitale passe donc aussi par la création d’une interface mobile compatible, et utilisant des innovations permettant d’améliorer l’expérience utilisateur comme la géolocalisation, les notifications, etc.

Stratégie digitale, comment atteindre ses clients sur la toile ?

Le premier objectif d’une stratégie digitale est dans un premier temps de pouvoir atteindre et établir un premier contact avec ses prospects et futurs clients.

Il est donc tout à fait logique de commencer par créer une plateforme web où vos clients pourront accéder à l’offre de votre entreprise et à vos produits.

Pour cela, les possibilités sont nombreuses : site web, blog ou page sur les réseaux sociaux. Les outils et techniques permettant de faciliter cet accès sont nombreux, parmi eux : outil de gestion CRM, publicité display, search marketing, etc.

C’est justement ce sur quoi nous allons nous pencher plus en détail dès maintenant.

Le CRM, logiciel de gestion des relations clients

La gestion des relations clients, connue sous l’acronyme anglais CRM pour Customer Relationship Management et GRC en français  pour Gestion de la Relation Client, est un concept incontournable, d’autant plus avec l’avènement des technologies digitales.

Aujourd’hui, les données obtenues via les différentes plateformes du web sont précieuses et permettent de cibler et d’adapter parfaitement une stratégie digitale pour mieux atteindre ses prospects et leurs proposer une expérience d’achat performante et simplifiée.

Le CRM permet alors d’effectuer un suivi en temps réel de ses clients et prospects. En pratique cela permet de savoir où en est chaque client vis-à-vis de l’entreprise et de pouvoir mettre en œuvre différentes actions pour les inciter à finaliser un achat ou à en entamer un nouveau.

D’autre part, le CRM est comme nous l’avons évoqué, très efficace pour améliorer l’expérience d’achat des clients. Par exemple, lorsque les supports web et le magasin physique sont interconnectés, ont peut alors proposer de nouvelles options pour permettre au client d’acheter encore plus facilement et de façon très pratique. L’option « commander sur le site et retirer en magasin » en est un excellent exemple.

Le site permet également de créer un espace client propre à chacun qui permet de personnaliser ses préférences, faire des sélections de produits, retrouver ses historiques d’achat, entrer ses informations personnelles, date de naissance, etc. autant de données précieuses qui permettront à l’entreprise de lui proposer des produits parfaitement adapté à son profil et éventuellement lui proposer des promotions exceptionnelles à diverses occasions. Un moyen idéal de fidéliser et d’engager sa clientèle.

La publicité display (ou pub sur internet)

La publicité display correspond à la pub sur le web. Elle est aujourd’hui considérée comme une arme redoutable capable de capter l’attention d’un nombre impressionnant de prospects parfaitement qualifiés.

Elle peut soit est mise en place sur la base de mots clés utilisés lors de recherche via Google, soit en utilisant les centres d’intérêts qui sont connus grâce aux réseaux sociaux (Facebook, Instagram principalement).

Grâce à la pub display, les entreprises deviennent capables de cibler avec d’autant plus de précision leurs différents prospects et ainsi leur proposer des offres qu’il devient très difficile d’ignorer.

  • Le taux d’up-selling (qui sont les clients qui réalisent des achats dans vos gammes de qualité supérieure après avoir acheté un produit d’entrée ou de milieu de gamme).
  • Le taux de réachat (qui correspond aux clients rachetant deux, ou plusieurs fois dans votre enseigne).
  • Le taux de cross selling (qui sont les clients qui optent pour des ventes complémentaires ou additionnelles lors de leurs achats. Ces clients représentent des clients importants pour votre enseigne car ils représentent des clients à fort potentiel d’achat).

L’analyse d’indicateurs performants vous sera également d’une très grande aide pour mettre en place votre stratégie de fidélisation.

Le retargeting

Le retargeting, ou reciblage publicitaire fait partie de ces nouvelles techniques marketing qui permettent d’améliorer la relation internaute/entreprise.

En pratique, cela consiste à ce qu’un internaute retrouve un message publicitaire à plusieurs endroits lors de sa navigation web. Cela est rendu possible grâce à la technologie des cookies qui enregistrent les préférences de l’internaute lors de son passage sur un site, un blog, un réseau social, etc.

Les pubs qui lui sont proposées sont alors tout à fait pertinentes et souvent adaptées à leurs envies. Mieux encore, elles sont parfois capables de susciter le désir et ainsi provoquer un achat.

Le search marketing

Le search marketing est une technique qui permet de positionner l’offre commerciale d’une entreprise parmi les premiers résultats sur un moteur de recherche, et notamment Google.

Pour cela, l’entreprise peut payer un service dont les retombées sont importantes. En effet, lorsque l’internaute effectue une recherche en rapport avec vos produits, il se retrouvera alors face au lien qui pourra le mener directement sur votre page produit.

Le trafic et le chiffre d’affaire pouvant être générés par ce type d’astuce sont donc très importants.

Les réseaux sociaux

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus des médias de vente incontournables. Actuellement, il s’agit du vecteur de trafic web le plus important. Une stratégie digitale ne peut alors pas exister sans les prendre en compte.

Les entreprises peuvent y trouver de nombreux potentiels clients, qui plus est, extrêmement qualifiés. Pour les atteindre, la pub sur les réseaux sociaux est idéale, en plus d’y disposer d’une page ou d’un profil professionnel. Mais les techniques pour mettre à profit ces plateformes sont très nombreuses.

Pour mettre en place une stratégie de commercialisation via les réseaux sociaux, les entreprises doivent solliciter les communautés en rapport avec leur secteur d’activité. On parle alors de social selling.

Dernière phase, réussir à parler à ses clients

Après être entré en contact avec vos potentiels futurs clients, l’objectif est clair, les convaincre d’acheter vos produits.

Pour atteindre cet objectif, il va falloir établir une relation personnalisée et pertinente avec les consommateurs. C’est en effet de cette façon que vous pourrait convertir un simple prospect intéressé, en un véritable client qualifié.

Voici 3 méthodes pour y parvenir :

Nous l’évoquions plus tôt dans cet article, la personnalisation des contenus en fonction des centres d’intérêt de chaque segment de clients est essentielle.



L’objectif global est de créer un parcours d’achat pertinent pour chacun de vos clients. Le but final étant bien sûr de conduire les internautes ciblés vers vos pages de conversion afin de les transformer en clients confirmés.



Pour cela, il faut au préalable définir le parcours d’achat de vos clients. La mise en place d’une stratégie éditoriale personnalisée pour chaque segment de clients est donc une priorité. Il s’agit en effet du point de départ qui va engager un prospect dans son parcours digital vers l’acte d’achat final.



  • Sur quelle page l’internaute découvre t-il votre offre ?

  • Sur quel lien doit-il cliquer pour arriver sur une landing page l’amenant à la vente ?

  • Les landing pages sont-elles bien distinctes pour chaque proposition commerciale ?

  • Comment configurer le tunnel de vente pour qu’il soit performant ?

  • Comment créer une page de vente capable de convertir ?



La première étape est donc de répertorier l’ensemble des pages web proposant votre offre afin de les optimiser. Lors de cette étape, il faut penser qualité et pas seulement quantité.



Il faut donc vous assurer de la pertinence et de la qualité des contenus proposés sur chacune de ces pages. Des contenus riches et variés (photos, vidéo, textes, etc.) sont toujours très appréciés.



La stratégie doit aussi prendre en compte le référencement de ces pages sur les moteurs de recherche. Mieux une page est positionnée, plus vous aurez de chance de réussir à toucher les internautes.



Le marketing automation désigne un ensemble de techniques de communication automatisées qui permettent à une entreprise de communiquer plus facilement avec les internautes.

En pratique, lorsqu’un internaute visite une page web, des cookies sont générés et permettent de l’identifier et de le classer dans un groupe précis, un segment. De la même façon, si un internaute se rend sur votre site et remplis un champ de prise de contact, il est automatiquement qualifié dans un segment de client en particulier.

C’est alors qu’un scénario prédéfini et automatisé peut se mettre en route. Au lieu d’envoyer une newsletter générale à tous vos clients, vous êtes alors en mesure de personnaliser vos envois et ainsi passer au niveau supérieur en termes de relation avec vos clients ou futurs clients.

Le résultat est simple : vous vous assurez de transmettre les bonnes informations aux bons profils. Les résultats n’en sont alors que plus performants.

Aujourd’hui, près de la moitié des navigations web se font via un mobile Smartphone. Une entreprise ne peut alors logiquement pas ignorer ce type de support.

Une stratégie digitale percutante doit intégrer cette tendance dans ses opérations. Si bien que pour parler aux internautes via leur mobile, il faut :

  • Créer des pages web responsive.

  • S’assurer que le chargement soit rapide et fluide.

  • Simplifier le parcours de vente.

  • Mettre en place une stratégie « web to store » en créant des ponts Smartphone / Magasin physique comme le « Click and collect » par exemple.

Aujourd’hui, toutes les informations commerciales d’une entreprise doivent être facilement accessibles via le mobile. L’expérience complète d’achat via ce média doit être adaptée et très performante.

La création d’une application est également une option très performante qui peut permettre aux internautes d’acheter directement depuis leur Smartphone. Un moyen simple et plus direct qui convînt de plus en plus d’acheteurs.

Comment mesurer l’impact d’une stratégie digitale ?

Il est bien sûr possible pour une entreprise de mesurer les résultats d’une stratégie de webmarketing. Il s’agit de mettre en place un suivi en utilisant un tableau de bord personnalisé et propre à chaque structure.

Pour ce faire, plusieurs indicateurs de performance peuvent être pris en compte. Certains sont spécifiques au monde du digital, alors que d’autres sont fréquemment utilisés au sein d’une stratégie de communication traditionnelle, il s’agit notamment de :

  • L’évolution du trafic sur le site/ le blog/ la page web
  • L’évolution du taux de lead
  • L’évolution du taux d’engagement (nombre de partage, de j’aime, d’abonnés, de commentaires, …)
  • L’évolution du taux d’achat
  • L’évolution du taux de conversion prospect/client
  • L’évolution du chiffre d’affaire
  • ...

Alors prêt à vous lancer dans la création de votre stratégie digitale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *